BlackLine Blog

October 22, 2020

Conformité, complexité règlementaire et migraine

Qualité & conformité finance-comptabilité
1 Minute Read
BF

BlackLine France

Share Article

Une photographie des différents enjeux de la « compliance » ou conformité financière, par Joe Woodbury, Directeur d’Investment Management Solutions (groupe IQ-EQ).

Entre le Marteau et l’enclume

D’un côté une pression accrue pour respecter les règles de conformité et de gestion des risques. De l’autre une multitude de pratiques, process et équipes impliqués pour respecter ces règles sur le terrain. Auquel s’ajoute le poids des audits, et les risques financiers et humains.

La conformité financière est obligatoire, doit être une démarche continue de l’entreprise et n’est pas négociable. Mais face à la complexité de la tâche, de nombreuses entreprises peinent à construire et maintenir leur cadre de conformité. Difficile alors de respecter les délais, documenter l’ensemble des flux à des fins d’audit, recruter et fidéliser les talents. Ces entreprises échouent à prendre la mesure de l’ensemble des enjeux et finalement à assurer la conformité dans un cadre budgétaire maîtrisé.

Ouvrir le champ des approches logicielles possibles

Pourtant, la majorité des process opérationnels et des procédures liés à la conformité pourraient être assurés par des automatisations logicielles. Leur utilité est justement de fournir des états fiables, de réduire les délais de traitement, d’optimiser et prévoir les dépenses. Le tout avec une approche « agile », pour s’adapter à la hausse ou à la baisse des transactions.

Des logiciels cloud, en mode managé (Managed Software as a Service (MSaaS) ou en utilisation à la demande (Self Managed Software as a Service (SaaS)) peuvent ainsi contribuer à réduire les risques opérationnels et simplifier la vie des équipes en charge de la conformité.

Différentes familles de services et logiciels
  • Les logiciels de KYC (« Know Your Customer », connaissance du client) et d’AML (« Anti-Money laundering » contre le blanchiment d’argent).

  • Les solutions et service permettant de suivre la directive AIFM (Alternative Investment Fund Managers) qui fixe un cadre réglementaire harmonisé pour la gestion et la distribution des fonds d’investissement alternatifs (AIF) au sein de l’Union européenne.

  • Les logiciels et services de gestion des représentants légaux de l’entreprise (ARS – Appointed Representative Services)

  • Les plateformes de gestion des investissements, qui proposent désormais des services complets de gestion de la conformité.

About the Author

BF

BlackLine France